Un tandem féminin

Fanny Adam est à l’origine de ce voyage et responsable de cette expédition.
Docteur en chimie, spécialisée dans les substances naturelles à usage médicinal, son métier l’a amené au plus près de la nature à la recherche de nouvelles plantes, ainsi qu’à côtoyer les peuples autochtones ultramarins, mémoires de certains usages ancestraux.
Elle vit en Bretagne depuis plus de 20 ans où elle pratique la voile de manière régulière. Sa deuxième passion est le sport automobile : elle a développé en particulier un attachement à une vieille dame, une Traction des années 50. A son bord, elle a couru un rallye de régularité, sillonné les routes de l’Hexagone et d’Europe. Si Fanny s’est passionnée de cette voiture, c’est parce qu’elle est « simple, sans chichi, robuste et … sans plastique ».
Pour Fanny, parcourir la Panaméricaine est aussi un défi personnel: réaliser l’exploit d’aller au bout de ces 40 000 kilomètres et donner à entendre la voix de ces peuples.

« J’ai toujours aimé voyager. Mon enfance heureuse sur le voilier familial m’a donné le goût de l’aventure et de la découverte, mais ce sont mes études de doctorat consacrées à la pharmacopée traditionnelle qui m’ont amenée à me passionner, dans le cadre de mes recherches de terrain, pour la société autochtone polynésienne. Ces expériences et ces rencontres dans les pays traversés ont sans nul doute contribué à me sensibiliser profondément à l’altérité, à créer des ponts et imaginer un jour cette aventure. Depuis plusieurs années avec Gérard d’Aboville, mon associé, j’ai une affinité singulière avec la Traction : Gérard en possède une depuis l’âge de ses dix huit ans et m’a transmis sa passion. Rallye auto, balades, elle et moi, nous avons déjà des milliers de kilomètres en commun et pas mal de succès, tant cette voiture possède de formidables qualités mécaniques et un rare capital sympathie.  »



« A la croisée entre histoire, géographie et actualité, nous allons à la rencontre des peuples autochtones. Notre duo féminin saura gagner la confiance de ces communautés et tisser des liens privilégiés, notamment avec les femmes qui jouent un rôle majeur dans l’avenir des leurs… Un nouveau regard qui contribuera à sensibiliser le grand public. Enfin, le charme esthétique de la Traction-Avant, sera un véritable atout pour les contacts spontanés et positifs qu’elle engendrera. On compte sur elle pour ajouter son grain de sel à l’aventure et nous mettre à l’épreuve ! Aux côtés de Fanny, je suis prête à relever le défi d’atteindre les 40 000 km au compteur avec autant d’histoires, de rencontres et de paysages à partager avec le téléspectateur ! »

Maéva Bardy est co-pilote et chargée des images de l’expédition pour la société de production Gédéon Programmes. Elle sillonne la planète depuis des années en tant que Journaliste Reporter d’Images et réalisatrice de documentaires. A l’aise sur terre comme en mer, elle est spécialisée dans les missions itinérantes. Après un Master en biologie moléculaire et cellulaire à l’Ecole Normale Supérieure, elle prend conscience que sa place n’est pas dans un laboratoire, mais sur le terrain et qu’elle aime avant tout raconter des histoires… Elle se tourne alors vers le journalisme, avec une formation complémentaire en cinéma. A 40 ans, le voyage est devenu chez elle un mode de vie et le reportage, une passion.
Sensible à la nature et à l’environnement, Maéva participe régulièrement aux expéditions scientifiques Tara Océans en tant que correspondante de bord.


A l’aube de 2021, nous pensons le moment propice pour vivre l’aventure Terra America et proposer au travers de la rencontre avec les peuples racines, une reconnexion à l’essentiel tout en parcourant les paysages grandioses de ce continent fascinant.


« L’intérêt d’une telle expérience me parut si grand que je considérai comme un véritable devoir de la tenter. »

André Citroën, extrait du discours à la Sorbonne, le 30 novembre 1932.