L’expédition

« Celui qui voyage sans rencontrer l’autre ne voyage pas, il se déplace » Alexandra David-Néel


Si la Panaméricaine est une route de contrastes géographiques, climatiques et sociologiques, elle offre néanmoins un inestimable dénominateur commun à tous ces pays qu’elle traverse : des populations autochtones. Plus de 80 millions, environ 6 % de la population mondiale, vivent sur le continent américain.
La disparition progressive de l’autochtonie et ses souffrances (discrimination, marginalisation, extrême pauvreté) est un phénomène majeur. C’est une menace pour l’identité même de notre espèce, en la rendant sensiblement plus homogène qu’elle ne l’a été durant des millénaires. Parce que sensibles à cette cause, deux aventurières vont aller à leur rencontre, pour apprendre et témoigner de leur sort. Elles se feront l’écho de leur parole peu entendue au travers d’un carnet qui leur sera entièrement dédié et dans lequel ils s’exprimeront. Ce carnet sera remis à la fin du voyage à l’UNESCO.

Du Nord au Sud, le long de ce vaste continent, l’expédition Terra America s’immerge dans les univers de 21 peuplades autochtones amérindiennes.

Les deux aventurières au volant de leur voiture ancienne seront accueillies dans chaque tribu par une femme ouvrant ainsi la voie dans sa communauté, Plusieurs jours à leurs contacts seront nécessaires pour créer un lien de confiance, partager avec eux leurs modes de vie, leurs savoirs, échanger des regards croisés sur le monde actuel, comprendre leurs luttes, transcrire ensemble leurs espoirs.

Du climat polaire au climat équatorial, depuis Prudhoe Bay par 70° Nord en Alaska, à Ushuaïa par 50° Sud en Terre de Feu, la légendaire Panaméricaine illustre sur 40 000 km les confrontations entre développement et préservation de la nature, tous les contrastes humains et naturels des Amériques.

L’expédition qui partira entre les mois de juin et août 2021 traversera en 3 grandes parties (Amérique du Nord, Centrale et Sud) 14 pays et 4 zones climatiques révélant ainsi une infinie variété de paysages. La Citroën Traction avant sera le vecteur de sympathie du périple. Une voiture française, populaire, une vieille dame de plus de 80 ans qui, sous son allure aujourd’hui résolument ancienne, est une remarquable voiture de raid, alliant robustesse et simplicité mécanique.

Amérique du Nord et Centrale : La Panaméricaine débute de Prudhoe Bay en Alaska par 70°N. De là, elle continue vers le Canada où quelques itinéraires différents se dirigent plus au sud vers les États-Unis. C’est ici que les choses deviennent un peu déroutantes, car le gouvernement fédéral américain a déclaré TOUTES les routes interétatiques comme faisant partie de la route panaméricaine. Sur cette carte, nous avons regroupé les meilleures autoroutes nord-sud jusqu’au Mexique.
L’expédition Terra America prendra la Highway 15 pour rejoindre Los Angeles, terme de la 1ère partie du voyage.

Amérique du Sud : La Panaméricaine reprend à Turbo, en Colombie, avant de continuer vers le sud, en suivant la côte ouest de l’Amérique du Sud en passant par l’Équateur (y compris la capitale Quito) et le Pérou (y compris la capitale Lima) et jusqu’au Chili. Ici, une branche fait son chemin vers Quellón tandis que la route principale se dirige vers l’Argentine et Buenos Aires. Depuis Mendoza, l’expédition Terra America fera route Sud en empruntant la route 40 (la route la plus longue de l’Argentine, 5000km, parallèle à la Cordillère des Andes et traversant 20 parcs nationaux) jusqu’en Terre de Feu.


Terra America, aventure humaine et mécanique, s’inscrit dans l’héritage des expéditions imaginées et animées par André Citroën à partir des années 20, où l’automobile était considérée comme un moyen d’exploration à travers le monde et de rapprochement entre les peuples. Malgré un siècle d’évolution des moyens de transport, l’automobile reste aujourd’hui encore un outil d’autonomie et de simplicité pour parcourir de telles distances.

Deux femmes pour un volant : Terra America un road movie féminin
Du cercle polaire aux confins de l’Alaska, le tandem va à Ushuaïa. Mais ce n’est pas la destination qui compte, c’est la route. Au-delà de la rencontre avec les peuples autochtones, les deux femmes vont vivre les aléas mécaniques, la débrouille, les bivouacs. Elles vont traverser les paysages naturels somptueux du continent américain, les sites historiques des civilisations anciennes Mayas et Incas, les grandes villes modernes bondées, bruyantes, étourdissantes comme les paisibles chemins de traverses. Ce voyage, c’est aussi celui de rencontres extraordinaires, spontanées, insolites avec des femmes et des hommes avec qui elles vont partager de mémorables moments de vie.
Disposant de deux places à l’arrière, elles pourront également accueillir des invités, “grands témoins”, souhaitant vivre durant quelques jours leur quotidien de l’expédition : le privilège pour Terra America d’offrir un regard plus approfondi sur des sujets d’intérêts dont ils sont spécialistes.

80,000,000
D'AUTOCHTONES
américains
40,000+
KILOMETRES
du Nord au Sud
21
PEUPLES
en immersion
14
PAYS
traversés
2
FEMMES
à bord
1
VOITURE
légendaire française

Abonnez-vous au blog de l’expédition

Recevez directement le nouveau contenu dans votre boîte de réception.